samedi 23 avril 2016

Nouvelle thérapie des varices de jambe

Thermo coagulation par Veinwave

 
Les veines sont des conduits extensibles et élastiques. Au niveau des jambes elles font remonter le sang vers le cœur assurant le retour veineux et grâce aux valvules à l’intérieur de ces veines faisant fonction de clapets, le sang ne redescend plus aux jambes. Une détérioration de ces valvules avec une perte de la tonicité des parois sont à l‘origine de la maladie veineuse ; celle-ci pouvant s’exprimer par des varices, des endommagements  de la peau (pigmentation, eczéma…)  voire des formes graves telles que la rupture de varices avec saignements, thromboses (caillot de sang) et ulcères de jambe et causer des symptômes à type de jambes lourdes, sensation de gonflement, jambes sans repos, crampes...
 
 
 
Les varices esthétiques sont de  2 types à savoir les télangiectasies ou dilatation visible en étoile ou araignée rouge violacée < 1mm de diamètre et les veines réticulaires qui sont bleutées, tortueuses et ramifiées allant de 1 à 3 mm de diamètre.
 
 
 
Les  télangiectasies  source d’une gêne esthétiques importante et ne sont que la partie visible de l’iceberg, reflet d’une maladie chronique. Il est indispensable de consulter un médecin phlébologue qui va effectuer un bon examen clinique, un examen avec lumière rouge froide pour visualiser les veines esthétiques non visibles à l’œil nu et surtout un Echo- Doppler veineux pour voir l’état des veines superficielles et profondes.
 
 
 
Le traitement de ces veinules étoile araignée repose initialement sur le traitement des veines nourricières réticulaires par la plus récente technique de sclérothérapie à la mousse puis le traitement des télangiectasies par le laser cutané ou bien une nouvelle thérapie appelée la thérmocoagulation à savoir  le VEINWAVE, une technologie qui a révolutionnée le traitement des télangiectasies disgracieuses et inesthétiques.
 
 
 
La technique consiste à poser ou effleurer la veinule avec une aiguille fine qui les fait disparaitre instantanément, les séances se déroulent sans préparation préalable et durent environ 15 minutes. C’est un traitement offrant beaucoup d’avantages. En dehors de son excellent résultat immédiat, elle ne nécessite pas un arrêt de travail avec conservation de l’activité quotidienne, elle est utilisée aussi bien chez les femmes que chez les hommes, pouvant être faite sur n’importe quel endroit sur la peau et ne laissant pas de cicatrices indélébiles comme la pigmentation comparé au laser cutanée.
 
 
 
Hormis une petite gêne momentanée à peine ressentie avec une rougeur localisée pouvant se v
oir chez certains patients durant quelques jours puis disparaitra progressivement et totalement et laissant par derrière une peau nette.  Le VEINWAVE  est le nouveau traitement  de choix des petites veinules ou éclatements de vaisseaux.  
 
Cependant il reste à signaler que la maladie veineuse est un phénomène chronique et le traitement consiste à améliorer la partie esthétique de la peau et non la guérison totale, d’où l’intérêt de consulter votre phlébologue une fois de nouvelles varices apparaît.
 
Cabinet Medical du Docteur Mustapha Azzam, Phlebologue
Residence El Khalil, No 38 RDC, Said Hamdine
Entree du Cote de la nouvelle FAC de Droit et AADL a proximite de la mosquee Al Tayiba.

Consultation par  RDV.

dr.azzam@yahoo.co.uk
Facebook : www.facebook.com/vialgiers
www.ivalger.com
Tel : 0697599610 / 0665361353

jeudi 26 février 2015

L'Institut des Varices d'Alger

L'Institut des Varices d'Alger



De nouveaux traitements de varices sont  aujourd’hui disponibles. Ils sont  moins invasifs que la chirurgie conventionnelle de stripping. Ils sont moins douloureux et se sont montrées supérieurs en termes d’efficacité avec moins de récidives à long terme et sont associés avec moins de complications. Ils ne nécessitent pas l’hospitalisation et donc un retour immédiat au travail après la procédure est possible. Ces techniques sont le Laser endoveineux ou Radiofréquence et le traitement par injection de mousse. Le patient est éveillé durant ces deux procédures et le traitement est fait sous anesthésie locale. Le Laser endoveineux, efficace mais un peu couteux. Il utilise la chaleur comme moyen pour détruire les veines malades. Par contre la nouvelle technique de sclérothérapie utilise un produit chimique sous forme de mousse que l’on injecte directement à l’intérieur de la veine sous le guide de l’échographie. Il demeure le traitement de choix sur le plan du cout et de l’efficacité.  

Les varices de jambes est une maladie assez fréquente en Algérie.  Elle touche environ 30-40% de la population avec une nette predominance féminine.  Notre Institut s’est établi a Alger afin de prendre en charge cette pathologie avec toutes ses complications en utilisant de nouvelles techniques endovasculaires.  Notre Institut est dirigé par un expert de renomme internationale et accrédité par la Société Vasculaire Britannique et conseillé expert au niveau de l’Institut National de la Santé Britannique par Excellence.

mercredi 25 février 2015

Echosclérose écho-guidée à la mousse


Echosclérose écho-guidée à la mousse


La sclérothérapie a la mousse est une technique raffinée de sclerose. Elle consiste à injecter un produit chimique sous forme de mousse dans une varice. La varice va alors se fermer puis se transformer en un cordon fibreux dure qui disparaitra totalement et progressivement. La mousse sclérosante est obtenue par mélange de gaz et de liquide sclérosant. La technique de mousse sclérosante est largement utilisée dans de très nombreux pays dans le monde. La forme mousse permet d’augmenter l’effet sclérosant et d’obtenir plus rapidement de meilleurs résultats tout en utilisant moins de produit. Son intérêt a fait l’objet de nombreuses etudes cliniques internationals, mettant en evidence la qualité de cette technique par des resultats cliniquement prouvé. Le traitement se fait sous le contrôle d’un echographe, ceci pour améliorer la sécurité et la précision de l’injection.



Microsclerothérapie

télangiectasies

 
Les varicosités ou télangiectasies sont des petites veinules de couleur rouge, bleue ou violette qui sont présentes au niveau des membres inférieurs. Elles sont très fréquentes, plus présentes chez la femme que chez l’homme avant 50 ans. Elles sont surtout inesthétiques et leur contributions aux symptômes veineux n’est pas encore établie, cependant certains patients peuvent parfois être soulagés après traitement de leurs télangiectasies. Elles se développent de façon isolée, ou sont parfois regroupées en bouquets et, dans ce cas, souvent alimentées par une veine plus dilatée et un peu moins superficielle, appelée veine réticulaire.

Elles peuvent aussi se situer dans un contexte d’affection veineuse généralisée et plus avancée, avec des varices plus importantes. Enfin, elles peuvent être favorisées par une fragilité capillaire.

Avant de traiter les varicosités, il faut rechercher la cause de leur apparition. Pour cela et en règle générale il faut realiser au minimum une échographie-Doppler pour explorer la zone concernée, mais aussi pour explorer l’ensemble des veines des membres inférieurs du systeme profond et superficiel. Cet examen non douloureux va permettre d’établir une cartographie de votre réseau variqueux. Parfois, le médecin s’aidera d’une lampe spéciale, la transillumination pour etablir leur etendu.

On utilise généralement une aiguille très fine, et en s’aidant parfois d’une loupe et d’une lumière de transllumination.  On injecte des petites quantités de produit à chaque piqûre. La douleur est très modérée. Pour un résultat optimal, plusieurs séances seront nécessaires, espacées chacune de 1 à 3 mois. Vous ne pourrez pas exposer la zone traitée au soleil pendant 10 à 15 jours. Des pigmentations pourront apparaître en regard des zones traitées, elles disparaîtront progressivement (parfois plusieurs semaines ou mois sont nécessaires).

Parcontres si vos varicosités dépendent d’une veine nourricière, ou d’un réseau d’alimentation plus important et plus profond, il s’agira d’abord de traiter ceux-ci avant d’injecter les varicosités. Une fois que la ou les veines qui alimentent les varicosités sont traitées, on peut alors « attaquer » ces dernières. Le risque d’ignorer une veine d’alimentation est d’être inefficace ou de provoquer un « matting ».

Traitements alternatifs

Traitement alternatifs


La sclérothérapie est, de très loin, la technique de traitement de choix pour les varices de jambes. Elle a parcontre ses limites, et pour les plus grosses veines saphènes, on aura souvent recours à des techniques endovasculaires (laser, radiofréquence), ou à de la chirurgie.

Il existe également certaines contre-indications à la sclérothérapie, et on vous conseillera sur la méthode qui conviennent le mieux à votre état. La sclérothérapie peut aussi être utilisée en complément d'une autre technique, par exemple pour supprimer les varices résiduelles, après une technique d'ablation physique (laser ou radiofréquence). C’est aussi une excellente technique pour traiter les récidives après chirurgie des varices.

Procédure de sclérothérapie

Procédure de sclérothérapie


Elle consiste a faire introduire un cathéter ou parfois une aiguille a l’inteieure de la veine malade sous le controle d’un echographe.

Parfois, plusieurs injections sont effectuées durant la séance avec des doses réglementées. C'est une technique polyvalente qui permet de traiter des veines de différents calibres, aussi bien des veines fines que des varices de gros diamètre. Juste avant l’injection, le sclérosant liquide est transformé en mousse, en mélangeant le produit avec du gaz.  La forme mousse est beaucoup plus efficace.

Un bas de compression ou un bandage vous sera propose après la séance. Vous repartez dès que la séance est terminée et la marche vous sera recommandé juste apres la fin de la procedure.  En fonction de l’étendue et de la taille des varices, plusieurs séances peuvent être nécessaires.

Cette technique non invasive présente de nombreux avantages:  Elle est pratiquée en cabinet par un phlébologue. Il n’y a pas d’hospitalisation et vous pourrez reprendre vos activités immédiatement après les séances. Elle est pratiquement indolore et ne nécessite donc pas d’anesthésie dans la majorité des cas. Il n’y a aucune cicatrice.

C’est une technique peu onéreuse comparée aux autres techniques (chirurgie, laser et adiofrequence).