mercredi 25 février 2015

Microsclerothérapie

télangiectasies

 
Les varicosités ou télangiectasies sont des petites veinules de couleur rouge, bleue ou violette qui sont présentes au niveau des membres inférieurs. Elles sont très fréquentes, plus présentes chez la femme que chez l’homme avant 50 ans. Elles sont surtout inesthétiques et leur contributions aux symptômes veineux n’est pas encore établie, cependant certains patients peuvent parfois être soulagés après traitement de leurs télangiectasies. Elles se développent de façon isolée, ou sont parfois regroupées en bouquets et, dans ce cas, souvent alimentées par une veine plus dilatée et un peu moins superficielle, appelée veine réticulaire.

Elles peuvent aussi se situer dans un contexte d’affection veineuse généralisée et plus avancée, avec des varices plus importantes. Enfin, elles peuvent être favorisées par une fragilité capillaire.

Avant de traiter les varicosités, il faut rechercher la cause de leur apparition. Pour cela et en règle générale il faut realiser au minimum une échographie-Doppler pour explorer la zone concernée, mais aussi pour explorer l’ensemble des veines des membres inférieurs du systeme profond et superficiel. Cet examen non douloureux va permettre d’établir une cartographie de votre réseau variqueux. Parfois, le médecin s’aidera d’une lampe spéciale, la transillumination pour etablir leur etendu.

On utilise généralement une aiguille très fine, et en s’aidant parfois d’une loupe et d’une lumière de transllumination.  On injecte des petites quantités de produit à chaque piqûre. La douleur est très modérée. Pour un résultat optimal, plusieurs séances seront nécessaires, espacées chacune de 1 à 3 mois. Vous ne pourrez pas exposer la zone traitée au soleil pendant 10 à 15 jours. Des pigmentations pourront apparaître en regard des zones traitées, elles disparaîtront progressivement (parfois plusieurs semaines ou mois sont nécessaires).

Parcontres si vos varicosités dépendent d’une veine nourricière, ou d’un réseau d’alimentation plus important et plus profond, il s’agira d’abord de traiter ceux-ci avant d’injecter les varicosités. Une fois que la ou les veines qui alimentent les varicosités sont traitées, on peut alors « attaquer » ces dernières. Le risque d’ignorer une veine d’alimentation est d’être inefficace ou de provoquer un « matting ».

0 comments:

Publier un commentaire